Navigation – Plan du site

Présentation

Les publications de l’Institut national d’histoire de l’art (www.inha.fr) sont destinées à valoriser les manifestations – expositions, colloques, travaux de recherche en histoire de l’art et archéologie occidentale depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours – conçues et organisées en partenariat avec d’autres institutions – université et musées. Elles complètent les ressources élaborées par l’Institut et mises à la disposition des chercheurs, professionnels de l’art ou amateurs éclairés (bases de données, catalogue de la Bibliothèque de l’INHA…), qu’ils soient conservateurs de musée, universitaires, antiquaires ou étudiants en histoire de l’art.

Cet espace de publication centralise aussi les documents ou informations intéressant les mutations qui affectent l'édition en histoire de l'art du fait du numérique: ainsi par exemple des questions de droit (voir ici) ou de nouvelles formes d'éditorialisation (voir ).

Dernier volume en ligne
Dialogues artistiques avec les passés de l'Égypte

Une perspective transnationale et transmédiale
Sous la direction de Mercedes Volait et Emmanuelle Perrin
Avec la collaboration de Alaa Awad, Sam Bardaouil, Elizabeth Bishop, Sébastien Chauffour, Leïla el-Wakil, Hassan Fathy, Bénédicte Garnier, Jean-Marcel Humbert, Walid El Khachab, István Ormos et Nadia Radwan
The Banquet

De l'architecture aux arts décoratifs et de la peinture au théâtre, ce recueil de textes traite d’œuvres dialoguant avec le patrimoine égyptien dans toutes ses composantes. La notion « d'égyptianisme » se trouve ainsi examinée dans la plus large variété de ses acceptions artistiques, architecturales et critiques, dans le monde occidental comme en Égypte.
Les textes révèlent un historicisme artistique de veine égyptienne qui ne se cantonnerait ni à la référence antique, ni au monde occidental : nombreux sont les peintres, les sculpteurs, les cinéastes, les architectes… d’Égypte à avoir intégré des représentations du passé national – pharaonique, copte, médiéval, ottoman, et désormais khédivial ou nassérien – dans leur pratique artistique. À l'encontre de l'image habituelle de l'Égyptomanie, c'est un panorama plus riche et plus diversifié qui prend corps ici à travers divers médias et contextes nationaux.

Le présent recueil trouve sa source dans un colloque international organisé à la faveur de la venue à Paris de l’exposition « Le théorème de Néfertiti : itinéraire de l’œuvre d’art, la création des icônes » présentée à l’Institut du monde arabe en 2013. Ce colloque s'est tenu les 26 et 27 juin 2013 en partenariat avec Mathaf : Arab Museum of Modern Art (Doha) sous l’intitulé « L’Égypte en ses miroirs ; art, architecture et critique, à demeure et au-delà (XIXe-XXe siècles) ».