Navigation – Plan du site

De l'Orient à la mathématique de l'ornement. Jules Bourgoin (1838-1908)

Sous la direction de Maryse Bideault, Estelle Thibault et Mercedes Volait
Avec la collaboration de Jenny Boucard, Élisabeth David, Bassam Dayoub, Christophe Eckes, Jean-Philippe Garric, Ralph Ghoche, Rémi Labrusse, Geneviève Lacambre et Anne-Hélène Perrot
Couverture de l'ouvrage De l'Orient à la mathématique de l'ornement
Notes de la rédaction

À partir des croquis et relevés effectués lors de ses séjours en Égypte, au Moyen-Orient, en Italie et en Grèce, Jules Bourgoin a engagé une enquête obstinée, itérative et inquiète visant à pénétrer la syntaxe formelle qui régit l’infinie variété des compositions ornementales, dont témoignent ses nombreuses publications, des Arts arabes (1868- 1873) à La Graphique (1905). L’itinéraire de ce dessinateur d’exception, scientifique autodidacte, est restitué depuis ses études comme élève architecte à l’École des beaux-arts jusqu’à la conception, au seuil du xxe siècle, d’un système didactique capable de réduire tout arrangement ornemental à un système de notations abstraites. Les nombreux dessins, notes et manuscrits laissés par Bourgoin permettent d’appréhender sa méthode de travail, la collecte de matériaux étudiés in situ étant complétée par une investigation dans les livres et les musées ou dans les collections d’art extrême-oriental à Paris. Ils documentent également un chantier intellectuel particulièrement ambitieux qui, partant d’une critique radicale des doctrines dominantes prônant l’alliance de l’art et de l’industrie, envisage la fondation d’une discipline spécifique capable d’adosser tant l’analyse que la création dans les arts techniques. Bien que menées par un chercheur relativement solitaire, en marge des institutions académiques et des cercles artistiques, les recherches de Bourgoin n’en éclairent pas moins un vaste horizon de théories et de pratiques qui concernent tant l’étude des arts de l’Islam que les pédagogies du dessin et de la composition. Nourri d’une culture scientifique et philosophique approfondie, de l’épistémologie mathématique à la botanique, de la cristallographie à la linguistique, son projet d’une morphologie pour les arts d’ornement, mal compris en son temps, trouve des résurgences inattendues au siècle suivant. Première monographie consacrée à l’étude de cet oeuvre complexe, l’ouvrage offre l’originalité de l’éclairer au prisme de différentes disciplines : historiens de l’art et de l’architecture, spécialistes des arts de l’Islam et de l’Extrême- Orient, égyptologues, mais aussi historiens des sciences croisent leurs analyses sur un corpus graphique et théorique hors du commun.

Informations

Collection :
Collection D'une rive l'autre
Éditeur :
A. et J. Picard
Date de parution papier :
octobre 2015
Mis en ligne en :
octobre 2017
Lieu de parution :
Paris
Année de parution :
2015
ISBN :
978-2-7084-0994-1
Nombre de pages :
360 p.
Prix :
39
  • Mercedes Volait
    Introduction [Texte intégral]
    Une entreprise chorale d’élucidation • Actualité épistémologique
  • Maryse Bideault
  • Maryse Bideault
    Une jeunesse icaunaise • Années d’études à Paris • Première rencontre avec l’Orient • Dans la fabrique des premières publications : Les Arts arabes et la Théorie de l’ornement • Seconde mission en Orient • En Égypte de nouveau • « La route que j’ai parcourue avec un labeur si tenace… »
  • Ralph Ghoche
    Constant-Dufeux professeur : l’atelier et la chaire de perspective • La liberté en art • « L’Art Nouveau » • Doctrine et diagramme • Bourgoin, élève de Constant-Dufeux
  • Mercedes Volait
    Approches parallèles et contemporaines des monuments du Caire • Contribution aux travaux d’Arthur Rhoné • Dans l’univers des artisans • Travaux d’application
  • Maryse Bideault
  • Maryse Bideault et Bassam Dayoub
    La moisson de dessins à Damas • Les maisons de Damas • Jules Bourgoin « antiquaire »
  • Élisabeth David et Anne-Hélène Perrot
    Premiers séjours en Égypte (1863-1866)-(1875) • La mission de 1880 • L’École du Caire (1881-1884) • Les publications de la Mission archéologique française • Bourgoin en société • Des projets inaboutis
  • Geneviève Lacambre
    Premiers contacts avec des objets asiatiques dans le Paris du Second Empire • Le Musée oriental exposé en 1869 • Une exposition très remarquée : les « Arts de l’Extrême-Orient » en 1873 • Une source de fascination : les bronzes de Cernuschi • La découverte des blasons japonais • Des motifs décontextualisés
  • Maryse Bideault
  • Maryse Bideault
    Le corpus graphique • « Pour peu qu’on ait la curiosité vive et flâneuse » : la collecte de la documentation • Du dessin à la planche
  • Rémi Labrusse
  • Estelle Thibault
    « On voudrait s’intéresser quelque peu au monde des artisans » • Le compromis grossier des beaux-arts appliqués à l’industrie • Définir l’ornement comme objet d’étude • Le détour par l’épistémologie de Cournot : une géométrie de l’intuition • L’invention d’un système de description : une démonstration par l’image • Un mauvais livre ?
  • Estelle Thibault
    De l’herbier à la grammaire • Philologue-jardinier ou linguiste-botaniste • Des divisions d’une grammaire de l’ornement : élémentaire, historique et comparée • Le cours d’histoire et de théorie de l’ornement, laboratoire de la « grammaire » • Un abrégé pour l’école primaire ? • Grammaire élémentaire de l’ornement versus grammaire élémentaire du dessin • L’alphabet graphique et la conjugaison • Des squelettes dépourvus de parure
  • Estelle Thibault
    De l’ornement à la graphique : un changement de perspective • Pour une nouvelle géométrie : « une invention comparable à celle de Descartes » • Une alternative au dessin pour sortir l’ornement de l’emprise des beaux-arts • La question du dessin vue par la question du latin • Un solfège pour les arts d’industrie • Du solfège à l’interprétation sur un mode technique • Figures textiles. La graphique à l’atelier • Une virtuosité combinatoire : « Le côté magique et ensorcelant des figures » • La trame de l’invention. Abstraire, transposer, composer • Annexe
  • Jenny Boucard et Christophe Eckes
    Figures polygonales et ordre • Ordre, forme et architectonique • Syntactique et combinaisons de motifs ornementaux • Une première application de la théorie de l’ordre à l’ornement : les « dispositions sériées » • Une deuxième application : armures textiles et échiquiers
  • Jenny Boucard et Christophe Eckes
    Un panorama des sources scientifiques de Bourgoin • Les figures de la neige • Polygones et polyèdres : entre art ornemental, géométrie et cristallographie
  • Jean-Philippe Garric
    Deux figures antagonistes ? • Le génie de l’artisan contre celui de l’industrie • Théorie du dessin et dessin théorique • Si loin, si proches
  • Estelle Thibault
    « Peut-être n’attend-on de moi que des renseignements sur l’art oriental… » • Fortunes et infortunes de la Théorie de l’ornement dans la France du tournant du siècle • Traduction plagiaire et diffusion internationale • Bourgoin et les historiens de l’art : formalisme et questions de style • Vers une science de la composition architecturale • Résurgences récentes : entrelacs, symétrie et informatique documentaire