Navigation – Plan du site

Œuvre de Louis Amable Crapelet

Musée national du Louvre, département des Arts graphiques, Paris
p. 63-74

Texte intégral

Institution patrimoniale conservant l’œuvre

1Musée national du Louvre, département des Arts graphiques
Palais du Louvre, Aile de Flore 75058 PARIS Cedex 01
Site web : http://www.louvre.fr
Le département des Arts graphiques du musée du Louvre, l’un des sept départements du musée, regroupe trois fonds différents : le Cabinet des dessins, issu de l’ancienne collection des rois de France (plus de 130 000 œuvres), la Chalcographie, réunissant les cuivres provenant notamment du Cabinet des planches gravées du roi, et la Collection Edmond de Rothschild (30 000 gravures et 3 000 dessins).

Description de l’œuvre

Types de documents contenus dans l’œuvre

2Aquarelles ; dessins ; un carnet de dessins.

Thématique de l’œuvre

3Couverture géographique : Égypte : Le Caire ; Basse Égypte ; Haute Égypte (Girgeh, Minieh, Abydos).

4Sujets : vues de ville ; panoramas ; scènes de genre ; monuments.

Périodes couvertes par l’œuvre

5Période d’exécution des œuvres : en ce qui concerne l’Égypte, 1852-1854, période de séjour de Louis Amable Crapelet et pour Le Caire plus particulièrement, mai-septembre 1853.

6Périodes des sujets représentés : xie siècle - 1854 (d’un des monuments religieux les plus ancien du Caire au plus récent, et les années 1852-1854 pour les scènes de rue, portraits de plein air, voyage sur le Nil).

Importance matérielle de l’œuvre

7En nombre de pièces : le département des Arts graphiques du musée du Louvre conserve 169 œuvres graphiques de Louis Amable Crapelet (dont 46 feuillets d’un carnet de dessins). Sur ces 169 œuvres, il n’en est que 10 qui ne concernent pas l’Égypte mais la Turquie, la Syrie, la Palestine et la Tunisie.

8Sur les 159 dessins et aquarelles relatives à l’Égypte, seules 38 pièces illustrent la ville du Caire, tant ses monuments et paysages que ses scènes de rue et personnages animant les lieux.

9En nombre de boîtes, cartons etc. : la totalité de l’œuvre de Louis Amable Crapelet est rangée dans 8 boîtes ½.

10Le carnet de dessins (RF 5997) est conservé à la Réserve des petits albums.

Statut juridique de l’œuvre

11Propriété de l’État. Musée du Louvre, département des Arts graphiques.

Historique de l’œuvre

Conditions d’entrée dans l’institution patrimoniale

12Les œuvres graphiques de Louis Amable Crapelet sont entrées dans les collections du département des Arts graphiques (anciennement Cabinet des dessins) du Musée du Louvre en 1923 (Comité du 29 mars, Arrêté du 20 avril). Le registre d’inventaire mentionne que 150 dessins de Crapelet ont été acquis de M. Joubin pour 3 000 fr.

Appartenances précédentes

13Joubin, André (1868-1944), historien de l’art, membre de l’École française d’Athènes, directeur de la Bibliothèque d’art et d’archéologie, Paris, secrétaire de la Société des amis de Delacroix.

Portrait du producteur / auteur

14Louis Amable Crapelet naquit le 2 juin 1822 à Auxerre, fils de Nicolas Crapelet typographe. Après avoir été successivement l’élève, à Paris, du peintre d’histoire Pierre-Adolphe Badin, du peintre décorateur Charles Séchan, de Jean-Baptiste Corot et du peintre de marine Jean-Baptiste Henri Durand-Brager auquel il doit vraisemblablement le goût de l’aventure, Louis Amable Crapelet débute au Salon de 1849 par un paysage, Matinée.

15Crapelet part pour Le Caire en 1852 et n’en revient qu’en 1854 après avoir parcouru la Haute et la Basse Égypte et remonté le Nil jusqu’à la troisième cataracte, ce dont témoigne le carnet de dessins (RF 5997) du département des Arts graphiques du Musée du Louvre.

16Ce voyage lui vaut la commande par le vice-roi d’Égypte de la décoration de son bateau Mahor en chantier à Marseille. De retour dans cette ville en 1854, il est nommé décorateur des théâtres et peint aussi les décors de plusieurs cafés ainsi que ceux, avec le peintre Victor Camoin, de la villa Nathan.

17Des cartons et des albums pleins de dessins, une moisson d’aquarelles serviront à nourrir pendant des années une inspiration pittoresque. À côté de scènes et de monuments de l’Égypte pharaonique, il convient de noter plusieurs vues du Caire (Une rue au Caire ; la Mosquée de Mounayed (Salon de 1857) ; Vieille cour arabe au Caire ; Vieux quartiers du Caire et un Bazar au Caire exposés aux Salons de 1865 et de 1866).

18Crapelet effectue d’autres voyages en Asie mineure, en Grèce, en Italie (dont un en compagnie d’Alexandre Dumas) et en Tunisie. Le Tour du monde, l’Illustration, le Monde illustré l’ont compté parmi leurs correspondants assidus.

19Si certains ont vu dans l’art de Crapelet, comme dans celui d’Alexandre-Gabriel Decamps, un sacrifice de la vérité locale à la recherche du caractère ou de l’effet, une traduction de l’Orient avec un sentiment tout personnel, moins en ethnographe qu’en poète amoureux des colorations puissantes, des contrastes de tons, de lumières et de costumes aux harmonies chatoyantes, il n’en demeure pas moins, dans certaines de ses œuvres, et cela se vérifie particulièrement dans celles qui sont conservées au département des Arts graphiques du Musée du Louvre, qu’il sait regarder les monuments de la ville et sait les saisir dans leur réalité (ainsi des aquarelles légendées Entrée d’une mosquée au Caire (RF 5960), Plan de la citadelle du Caire (RF 5972), Minbar dans la mosquée du sultan Barkour, au Caire (RF 5979), Minaret de la mosquée de kait-Bey au Caire (RF 5980) ou encore Mosquée de Mohamed-el-Nacer, au Caire (RF 5981) dont la précision du relevé et des détails surprend par rapport à d’autres aquarelles plus rapides, moins travaillées, et en font des œuvres documentant le patrimoine monumental de la ville du Caire).

20Outre sa peinture orientaliste (des œuvres passent régulièrement en ventes publiques), Crapelet a par son art participé à la renaissance artistique provençale sous le Second Empire.

21Le Musée Grobet-Labadié de Marseille possède un certain nombre d’œuvres de Crapelet dont plusieurs représentant la ville du Caire et des études d’architecture (voir les notices de ces œuvres sur la base Joconde1.

22Louis Amable Crapelet meurt à Marseille le 19 mars 1867.

Traitement que l’œuvre a reçu

Du point de vue matériel

23Les œuvres graphiques de Louis Amable Crapelet ont, pour la plupart, conservé leur montage ancien. Seules celles qui ont été prêtées pour des expositions récentes ont été dotées de montages répondant aux normes de conservation.

24Les œuvres graphiques sont rangées par ordre de numéro d’inventaire dans des boîtes de conservation adaptées.

Du point de vue intellectuel

25Comme les quelque 140 000 œuvres du département des Arts graphiques du Musée du Louvre, les 169 œuvres de Louis Amable Crapelet sont cataloguées, décrites et reproduites dans la base de données en ligne2.

26Les rubriques renseignées sont : Numéros d’inventaires ou de catalogues ; Localisation ; Attribution actuelle ; Technique ; Expositions ; Description de l’album ; Index (indexation des lieux, provenance antérieure, techniques).

27Les informations sont modifiées et enrichies au fur et à mesure des progrès de la connaissance liés à la recherche. Ainsi la notice de l’aquarelle Aux tombeaux des Califes (RF 5955) exposée lors de l’exposition Souvenirs de voyage organisée en 1992 au musée du Louvre, a vu sa rubrique Historique s’enrichir de données relatives au propriétaire précédent de l’ensemble, André Joubin (1868-1944), tandis que les autres notices mentionnent dans la rubrique Historique le nom de M. Joulin (lecture erronée du registre d’inventaire qui signale bien Joubin).

28Ces mêmes notices sont également disponibles sur la base Joconde3.

Types de valorisation de l’œuvre

Expositions

29Les œuvres graphiques de Louis Amable Crapelet des collections du département des Arts graphiques du Musée du Louvre sont prêtées pour des expositions comme cela a été le cas depuis l’exposition d’art français organisée au Caire en 1928 jusqu’à celle intitulée Chateaubriand en Orient. Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1806-1807 organisée à la Maison de Chateaubriand, Châtenay-Malabry, du 26 avril au 13 juillet 2006.

Louis Amable Crapelet, La mosquée Aboûl Ela à Boulaq, quartier du Caire [Mosquée Abu al-'Ila, Bulaq], 1853.

Louis Amable Crapelet, La mosquée Aboûl Ela à Boulaq, quartier du Caire [Mosquée Abu al-'Ila, Bulaq], 1853.

Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5951.

Louis Amable Crapelet, Entrée d'une mosquée au Caire [Façade de la mosquée al-Shawazliyya], 1853.

Louis Amable Crapelet, Entrée d'une mosquée au Caire [Façade de la mosquée al-Shawazliyya], 1853.

Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5960.

Louis Amable Crapelet, Le Caire, intérieur de la citadelle [Mosquée al-Mahmudiyya], s. d. (v. 1853-1854).

Louis Amable Crapelet, Le Caire, intérieur de la citadelle [Mosquée al-Mahmudiyya], s. d. (v. 1853-1854).

Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5969.

Louis Amable Crapelet, Minbar dans la mosquée du sultan Barkour, au Caire [Minbar à l’intérieur du mausolée nord-est de la khanqah Farag ibn Barquq], v. 1853.

Louis Amable Crapelet, Minbar dans la mosquée du sultan Barkour, au Caire [Minbar à l’intérieur du mausolée nord-est de la khanqah Farag ibn Barquq], v. 1853.

Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5979.

Louis Amable Crapelet, Minaret de la mosquée de Kaït-Bey au Caire [Minaret de la mosquée Qaytbay], v. 1853.

Louis Amable Crapelet, Minaret de la mosquée de Kaït-Bey au Caire [Minaret de la mosquée Qaytbay], v. 1853.

Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5980.

Louis Amable Crapelet, Mosquée de Mohamed-el-Nacer, au Caire [Détails du décor du minaret de la mosquée al-Nasir Muhammad ibn Qalawun].

Louis Amable Crapelet, Mosquée de Mohamed-el-Nacer, au Caire [Détails du décor du minaret de la mosquée al-Nasir Muhammad ibn Qalawun].

Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5981.

Louis Amable Crapelet, Rue du Caire avec un minaret [Rue avec le minaret de la mosquée al-Ghawri ('Arab al-yasar)].

Louis Amable Crapelet, Rue du Caire avec un minaret [Rue avec le minaret de la mosquée al-Ghawri ('Arab al-yasar)].

Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5986.

Louis Amable Crapelet, Un enterrement, s. d. (v. 1853-1854).

Louis Amable Crapelet, Un enterrement, s. d. (v. 1853-1854).

Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5984.

Bibliographie

Le Latour Marielle, Lehalle Évelyne, Bouillé Marie-Christine, L’Orient en question 1825-1875 : de Missolonghi à Suez ou l’Orientalisme de Delacroix à Flaubert, catalogue d'exposition (Marseille, Musée Cantini, 1975), Marseille : Musée Cantini, 1975, 108 p., pl. coul.

« L’Orient des Provençaux » : les Orientalistes provençaux, catalogue d'exposition (Marseille, nov. 1982-fév. 1983), Marseille : Musée des Beaux-arts, 1982, xxix, 238 p. ill. en noir et en coul.

Hitzel Frédéric, « Crapelet Louis Amable (Auxerre, 1822 - Marseille, 1867) », in Pouillon François (dir.), Dictionnaire des orientalistes de langue française, Paris : Karthala, 2008, p. 245-246.

Notes

1  http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/joconde_fr. Consulté le 6 octobre 2015.

2  http://arts-graphiques.louvre.fr. Consulté le 6 octobre 2015.

3  http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/joconde_fr. Consulté le 6 octobre 2015.

Table des illustrations

Titre Louis Amable Crapelet, La mosquée Aboûl Ela à Boulaq, quartier du Caire [Mosquée Abu al-'Ila, Bulaq], 1853.
Crédits Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5951.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4752/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Titre Louis Amable Crapelet, Entrée d'une mosquée au Caire [Façade de la mosquée al-Shawazliyya], 1853.
Crédits Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5960.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4752/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Titre Louis Amable Crapelet, Le Caire, intérieur de la citadelle [Mosquée al-Mahmudiyya], s. d. (v. 1853-1854).
Crédits Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5969.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4752/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 112k
Titre Louis Amable Crapelet, Minbar dans la mosquée du sultan Barkour, au Caire [Minbar à l’intérieur du mausolée nord-est de la khanqah Farag ibn Barquq], v. 1853.
Crédits Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5979.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4752/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
Titre Louis Amable Crapelet, Minaret de la mosquée de Kaït-Bey au Caire [Minaret de la mosquée Qaytbay], v. 1853.
Crédits Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5980.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4752/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
Titre Louis Amable Crapelet, Mosquée de Mohamed-el-Nacer, au Caire [Détails du décor du minaret de la mosquée al-Nasir Muhammad ibn Qalawun].
Crédits Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5981.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4752/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
Titre Louis Amable Crapelet, Rue du Caire avec un minaret [Rue avec le minaret de la mosquée al-Ghawri ('Arab al-yasar)].
Crédits Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5986.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4752/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 120k
Titre Louis Amable Crapelet, Un enterrement, s. d. (v. 1853-1854).
Crédits Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5984.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4752/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 37k

Pour citer cet article

Référence papier

Maryse Bideault, « Œuvre de Louis Amable Crapelet », in L'iconographie du Caire dans les collections patrimoniales françaises, Paris (« Sources »), 2010, p. 63-74.

Référence électronique

Maryse Bideault, « Œuvre de Louis Amable Crapelet », in L'iconographie du Caire dans les collections patrimoniales françaises, Paris (« Sources »), 2010, [En ligne], mis en ligne le 12 janvier 2016, consulté le 26 mars 2017. URL : http://inha.revues.org/4752

Droits d’auteur

Tous droits réservés