Navigation – Plan du site

Fonds Pascal Coste

Bibliothèque de Marseille à vocation régionale, l'Alcazar, Marseille

Texte intégral

Institution patrimoniale conservant le fonds

1Bibliothèque de Marseille à vocation régionale, L’Alcazar
58, cours Belsunce, MARSEILLE 13001
Adresse postale : 23, rue de la Providence
Place René Sarvil
13231 MARSEILLE Cedex 1
Site web : http://www.bmvr.marseille.fr

2Cotes : MS 1306 - MS 1311

Description du fonds

Types de documents ou d’œuvres contenus dans le fonds

3Dessins (au crayon et à la plume) ; aquarelles ; lavis ; relevés sur papier calque ; cartes ; manuscrits ; photographies.

Thématique du fonds

4Couverture géographique : Égypte : Le Caire ; Basse-Égypte ; Haute-Égypte.

5Sujets : Paysages ; panoramas ; architecture islamique (religieuse et civile) ; ornements ; architecture moderne ; travaux d’ingénierie ; scènes de rue ; métiers et costumes ; objets ; personnages.

Périodes couvertes par le fonds

6Période d’exécution des œuvres : octobre 1817-octobre 1822, octobre 1823-novembre 1827, dates des deux longs séjours de Pascal-Xavier Coste en Égypte.

7Périodes des sujets représentés : viie siècle-xixe siècle (d’un des monuments religieux les plus anciens du Caire aux plus récents, en l’occurrence les édifices construits et les travaux d’ingénierie conduits par Pascal-Xavier Coste lui-même).

Importance matérielle du fonds

8En nombre de pièces : l’ensemble de l’œuvre graphique de Pascal-Xavier Coste légué à la Ville de Marseille en 1879 comprend 6 100 documents ou pièces qui témoignent de la foisonnante activité de Coste en tant qu’architecte et ingénieur en travaux publics mais aussi de sa frénésie de voyages à travers le monde jusqu’en 1876.

9Dans cet ensemble, les documents relatifs à l’Égypte sont au nombre de 1 051 pièces et ceux illustrant la ville du Caire au nombre de 463 (il n’est pas impossible que ce calcul puisse être quelque peu modifié en fonction de nouvelles identifications).

10En nombre de boîtes, cartons etc. : au moment du legs fait à la Ville de Marseille en 1879, l’ensemble des documents et œuvres graphiques se trouvait classé et monté par les soins de Pascal-Xavier Coste lui-même en 31 albums de format oblong, reliés en chagrin rouge.

11Dans la série intitulée « Monuments de l’Afrique septentrionale », six volumes sont consacrés au séjour égyptien (MSS 1306 à 1311) et comptent 1 051 pièces.

12Si la majorité des œuvres graphiques relatives à la ville du Caire sont rassemblées en deux volumes (MS 1309, MS 1310 auxquels Coste a donné les titres d’Égypte. Le Caire, et qui contiennent 347 pièces sur Le Caire), deux autres albums (MS 1307 Haute et Basse Égypte, et MS 1311 Basse Égypte. Le Caire, Alexandrie, Rosette) contiennent en tout 116 pièces illustrant Le Caire (ou ce qui peut être identifié comme relatif au Caire quand les légendes manuscrites de Pascal-Xavier Coste indiquent Choubra, l’île de Rode (sic), Boulac etc.).

Statut juridique du fonds

13Propriété de la Ville de Marseille.

Historique du fonds

Conditions d’entrée dans l’institution patrimoniale

14L’ensemble des œuvres et documents a été légué par volonté testamentaire de Pascal-Xavier Coste en 1879 à la bibliothèque de la Ville de Marseille.

Appartenances précédentes

15Coste, Pascal-Xavier (1787-1879).

Portrait du producteur / auteur

16Fils d’un menuisier « directeur d’un important atelier », Pascal-Xavier Coste naquit à Marseille le 26 novembre 1787. Attiré par l’architecture et le dessin, il est formé tout d’abord à l’école gratuite de dessin de Marseille puis, à partir de 1804, auprès de Michel-Robert Penchaud, architecte de la ville de Marseille et du département, formation qui lui permet d’intégrer en 1814 l’École des beaux-arts de Paris dans la classe d’architecture d’Antoine Vaudoyer. En 1817, sur la recommandation du géographe Edme-François Jomard, savant ayant participé à l’expédition d’Égypte avec lequel il s’était lié d’amitié, Coste est appelé en Égypte où, pendant dix ans, il dirige d’importants travaux de génie civil en tant qu’architecte et ingénieur du vice-roi Méhémet-Ali alors engagé dans de grands projets de développement intérieur.

17À partir de 1827, date de son retour définitif d’Égypte, Pascal-Xavier Coste, tout en professant à l’École d’architecture élémentaire (1829-1860), parsème le paysage urbain marseillais de nombreux monuments. Entre 1833 et 1872, il construit ou participe au projet de construction d’édifices très divers, sa grande œuvre restant le palais de la Bourse du commerce inauguré en 1860. En 1844, la notoriété de Coste est telle qu’il est nommé au poste d’architecte en chef chargé de superviser tous les travaux en voirie et en architecture, poste dont il démissionne l’année suivante.

18Pascal-Xavier Coste est également un grand voyageur. Année après année, il sillonne la France, parcourt l’Europe où, tour à tour, il visite l’Italie, l’Allemagne, la Hollande, la Belgique, l’Espagne, l’Angleterre, l’Irlande, l’Écosse, la Suisse, retournant à plusieurs reprises dans certains de ces pays. En 1872, il accomplit un dernier périple qui le conduit au Danemark, en Suède, à Saint-Pétersbourg et à Moscou, dont il revient par l’Autriche et la Suisse.

19Surtout, son goût du voyage va de pair avec son amour pour l’Orient qu’il a appris à connaître en Égypte où il partit en architecte et dont il revint en orientaliste. C’est à cette époque que remonte sa passion pour l’architecture islamique. Méhémet-Ali désirant faire construire deux mosquées, Coste visite la plupart des édifices religieux du Caire. De cette vaste enquête il rapporte de nombreux dessins qui donnent la matière à la publication, en 1837-1838, de Architecture arabe ou monuments du Kaire, mesurés et dessinés de 1818 à 1826. Par cette étude, comme le souligne Eugène Viollet-le-Duc, « le premier, il mettait en lumière, et d’une manière assez complète, l’architecture si remarquable de cette partie de l’Orient ». En Égypte, Coste manifeste également son intérêt pour l’Antiquité. C’est en archéologue qu’il parcourt la vallée du Nil, du Delta à la première cataracte, s’attachant plus particulièrement aux monuments de la région memphite. Plus tard, son séjour en Tunisie (1835), où le conduit une de ses missions d’architecte, lui procure l’opportunité de se rendre entre autres à Carthage et à El Djem. Aussi, lorsque le ministère des Affaires étrangères, à la demande de l’Académie royale des beaux-arts, décide que deux artistes accompagneront l’ambassade du comte de Sercey en Perse, le nom de Pascal Coste fait-il l’unanimité.

20C’est en compagnie du peintre Eugène Flandin qu’il accomplit le périple en Perse de 1839 à 1842. Le nombre et la variété des dessins, des plans, des relevés et des notes rapportés témoignent de l’activité des deux artistes. Coste dessine un nombre considérable de mosquées, de demeures, de caravansérails… Pour l’Antiquité, la région du Fars, à elle seule, retient les voyageurs pendant cinq mois ; les vestiges de Pasargades, Persépolis, Naqsh-i Rustam, Naqsh-i Radjab et des environs de Shiraz sont mesurés et dessinés, les inscriptions relevées.

21À son retour, à part une brève mission en 1847 au Maroc, avec un détour par l’Algérie, Coste ne retourne plus en Orient. Toutefois, après sa publication avec Flandin des résultats de leur voyage, l’aventure persane n’est pas complètement close. En 1867, il publie Monuments modernes de la Perse, ouvrage présenté à l’exposition internationale du Champ de Mars et remis à l’Empereur. Déjà en 1842, ses dessins montrés chez son ami Hippolyte Le Bas passionnent tous les grands noms de l’architecture et de l’archéologie, aussi leur publication remporte-t-elle un vif succès, notamment auprès de Viollet-le-Duc qui juge que « son second grand ouvrage sur les monuments modernes de la Perse est supérieur encore à celui qu’il publia sur Le Caire, et est fait pour célébrer bien des points obscurs de l’histoire architectonique de l’Orient ».

22Il convient de souligner que son expérience de voyageur-orientaliste et son goût pour l’art islamique influencent peu l’œuvre d’architecte de Coste.

23Pascal-Xavier Coste meurt le 7 février 1879 à Marseille, âgé de 92 ans.

24Ce que les œuvres graphiques de Pascal Coste relatives à la ville du Caire révèlent est fascinant. Il dessine non seulement l’architecture monumentale du Caire mais aussi des édifices plus modestes comme des maisons, des cafés, des structures et éléments d’édifices qui lui apparaissent caractéristiques comme les auvents en bois sculptés, les treillis tournés des moucharabiehs, les heurtoirs travaillés des portes de mosquées ou encore les merlons couronnant les murs de la mosquée de Qalawun. Mais l’architecte-dessinateur est encore dans la lignée des dessinateurs de la Description de l’Égypte lorsqu’il porte son regard sur les scènes de rue, sur les traditions des bains ou des boutiques de barbier, sur l’exercice des petits métiers, sur les costumes de femmes wahabites ou encore sur des personnages comme les esclaves, les fellahs etc. On ne peut louer la qualité graphique de ces croquis de coutumes et mœurs ; Coste se révèle surtout dans son dessin d’architecte (vues perspectives ; coupes transversales ou longitudinales ; relevés de plafonds, de frises), dans le rendu presque photographique des éléments. Cet œuvre descriptif et détaillé fait du fonds Coste un ensemble qui n’est surpassé ni par le fonds Prisse d’Avennes qui accumule des documents très variés d’origines et de mains différentes ni par le fonds Jules Bourgoin qui frappe par son aniconisme et l’inclination presque obsessionnelle pour le décor et l’ornement.

Traitement que ce fonds a reçu

Du point de vue matériel

25Les œuvres graphiques de Pascal Coste étaient, dans leur montage d’origine à l’intérieur des 31 albums légués en 1879, collées en plein sur un papier dont l’acidité a provoqué des effets nuisibles sur leur intégrité. Une restauration systématique s’est révélée nécessaire qui a été menée par les services des fonds spéciaux de la Bibliothèque municipale de Marseille antérieurement à 1998. Les pièces graphiques ont été déposées de leur support initial et remontées dans un environnement de papier neutre, garant de leur bonne conservation. Cette opération a toutefois respecté la disposition originelle des pièces.

Du point de vue intellectuel

26C’est la numérisation de l’ensemble du fonds Pascal Coste sur le Plan de numérisation du Ministère de la culture 2000 (lancé en 1996, le plan national porte sur la numérisation des fonds iconographiques et sonores appartenant à l’État et depuis 2000, il concerne également les fonds appartenant aux collectivités locales, aux fondations et associations) avec un co-financement de la Ville de Marseille qui a permis de cataloguer les documents et œuvres (6 198 images).

27Les pièces sont décrites dans la base de données par : la cote ; le titre de l’album dans lequel elles se trouvent ; la légende (par chance Pascal Coste a légendé, à quelques rares exceptions près, tous ses dessins et aquarelles ; ces légendes, à l’origine portées au crayon, ont été par la suite retracées à l’encre avec l’introduction de variantes dans les graphies) ; la date (celle portée par Coste lui-même qui a daté très précisément ses dessins) ; une indexation des lieux (la mention du lieu est tirée de la légende manuscrite) ; les dimensions des pièces ; les techniques d’exécution des pièces ; une zone de notes.

Types de valorisation du fonds

Politique de communication autour du fonds

28C’est la consultation locale (au département Patrimoine de la BMVR L’Alcazar) des images numériques qui est désormais proposée. L’ensemble du fonds n’est qu’exceptionnellement rendu visible.

29Les images numériques peuvent être obtenues par copie sur CD-ROM ou par impression.

Expositions

30Les œuvres graphiques du fonds Coste ont été exposées à plusieurs reprises :

31Marseille 1987 : Le Regard du voyageur. Pascal Coste, architecte marseillais, 1787-1879, catalogue d'exposition (Marseille, Bibliothèque municipale, 20 novembre 1987-27 février 1988), Marseille : Bibliothèque municipale, 1987, 102 p., pl. et ill. en noir et en coul.

32Marseille 1998 : Pascal Coste, toutes les Égypte, catalogue d'exposition (Marseille, Bibliothèque municipale, 17 juin-30 septembre 1998), Dominique Jacobi (dir.), Marseille : Éditions Parenthèses ; Bibliothèque municipale de Marseille, 1998, 248 p., ill. en noir et en coul.

33Marseille 2010: Itinéraires persans. Pascal Coste 1839-1841, catalogue d'exposition (Marseille, Bibliothèque de Marseille à vocation régionale, L’Alcazar, 18 septembre-30 octobre 2010), Marseille : Ville de Marseille, 2010, 34 p., ill. en noir et en coul.

Pascal-Xavier Coste, Hors les murs du Caire. Mosquée du Calife Kaïdt-Bey [Minaret du mausolée de Qaytbay], 1822.

Pascal-Xavier Coste, Hors les murs du Caire. Mosquée du Calife Kaïdt-Bey [Minaret du mausolée de Qaytbay], 1822.

Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1310, fol. 25.

Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire. Entrée sur la rue d'une maison du Caire, 1822.

Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire. Entrée sur la rue d'une maison du Caire, 1822.

Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1311, fol. 38B.

Pascal-Xavier Coste, Façade du café arabe, 1822.

Pascal-Xavier Coste, Façade du café arabe, 1822.

Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1311, fol. 50B.

Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire : couvent de Derwich et fontaine sibile du sultan Mahmoud, 1822.

Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire : couvent de Derwich et fontaine sibile du sultan Mahmoud, 1822.

Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1310, fol. 42.

Pascal-Xavier Coste, Hors les murs du Caire. Mosquée du calife caïdt-bey. Détail des Plafonds... [Détails des plafonds du mausolée de Qaytbay], 1822.

Pascal-Xavier Coste, Hors les murs du Caire. Mosquée du calife caïdt-bey. Détail des Plafonds... [Détails des plafonds du mausolée de Qaytbay], 1822.

Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1310, fol. 15B.

Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire. Mach-arabie ou fenêtre balcon, 1822.

Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire. Mach-arabie ou fenêtre balcon, 1822.

Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1311, fol. 36D.

Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire. Boutique d'un marchand de tabac, 1822.

Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire. Boutique d'un marchand de tabac, 1822.

Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1311, fol. 37D.

Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire. Femmes wehabites dans la rue, 1822.

Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire. Femmes wehabites dans la rue, 1822.

Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1307, fol. 58A.

Bibliographie

Coste Pascal, Architecture arabe ou monuments du Kaire, mesurés et dessinés de 1818 à 1826, Paris : Firmin-Didot, 1837, ii, 52 p., 70 pl.

Voyage en Perse de MM. Eugène Flandin, peintre et Pascal Coste, architecte pendant les années 1840 et 1841... Paris : Gide et J. Baudry, 1843, 6 vol. gr. in-fol. dont 5 de planches.

Coste Pascal, Monuments modernes de la Perse mesurés, dessinés et décrits, Paris : A. Morel, 1867, viii, 60 p., 71 pl. en noir et en coul.

Coste Pascal, Notes et souvenirs de voyage 1817-1877... : mémoires d’un artiste, Marseille : typ. et lith. Cayer, 1878, 2 vol. (588 p., 531 p.), 100 photo-lithographies et 18 lithographies.

Jasmin Denis, « Pascal Coste et l’Égypte », Monuments historiques, n° 125, février-mars 1983, p. 29-33.

Jacobi Dominique, Le Regard du voyageur. Pascal Coste, architecte marseillais, 1787-1879, catalogue d'exposition (Marseille, Bibliothèque municipale, 20 novembre 1987-27 février 1988), Marseille : Bibliothèque municipale, 1987, 102 p., pl. et ill. en noir et en coul.

Armogathe Daniel, Leprun Sylviane (dir.), Pascal Coste ou l’architecture cosmopolite [Colloque international Pascal-Xavier Coste, 1987, Marseille], Paris : L’Harmattan, 1990, 170 p., ill.

Leprun Sylviane, « Coste et l’Égypte, histoires de dessins (1817-1827) », in Bruant Catherine, Leprun Sylviane, Volait Mercedes (dir.), Figures de l’orientalisme en architecture, n° spécial de la Revue du monde musulman et de la Méditerranée, n° 73-74, 1996, p. 17-34.

Jacobi Dominique (dir.), Pascal Coste, toutes les Égypte, catalogue d'exposition (Marseille, bibliothèque municipale, 17 juin-30 septembre 1998), Marseille : Éditions Parenthèses ; Bibliothèque municipale de Marseille, 1998, 248 p., ill. en noir et en coul. Voir plus particulièrement la contribution de Mercedes Volait « Les monuments de l’architecture arabe », p. 97-130.

Hitzel Frédéric, « Coste Pascal (Marseille, 1787-Marseille, 1879) », in Pouillon François (dir.), Dictionnaire des orientalistes de langue française, Paris : Karthala, 2008, ISBN 978-2-84586-802-1, p. 242-243.

Chevalier Nicole, « Coste, Pascal-Xavier (26 novembre 1787, Marseille-7 février 1879, Marseille) », dans Dictionnaire critique des historiens de l’art actifs en France de la Révolution à la Première Guerre mondiale, http://www.inha.fr/fr/ressources/publications/publications-numeriques/dictionnaire-critique-des-historiens-de-l-art/coste-pascal-xavier.html. Consulté le 6 octobre 2015.

Table des illustrations

Titre Pascal-Xavier Coste, Hors les murs du Caire. Mosquée du Calife Kaïdt-Bey [Minaret du mausolée de Qaytbay], 1822.
Crédits Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1310, fol. 25.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4751/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
Titre Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire. Entrée sur la rue d'une maison du Caire, 1822.
Crédits Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1311, fol. 38B.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4751/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Titre Pascal-Xavier Coste, Façade du café arabe, 1822.
Crédits Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1311, fol. 50B.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4751/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Titre Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire : couvent de Derwich et fontaine sibile du sultan Mahmoud, 1822.
Crédits Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1310, fol. 42.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4751/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
Titre Pascal-Xavier Coste, Hors les murs du Caire. Mosquée du calife caïdt-bey. Détail des Plafonds... [Détails des plafonds du mausolée de Qaytbay], 1822.
Crédits Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1310, fol. 15B.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4751/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Titre Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire. Mach-arabie ou fenêtre balcon, 1822.
Crédits Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1311, fol. 36D.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4751/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
Titre Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire. Boutique d'un marchand de tabac, 1822.
Crédits Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1311, fol. 37D.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4751/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
Titre Pascal-Xavier Coste, Ville du Caire. Femmes wehabites dans la rue, 1822.
Crédits Marseille, BMVR L'Alcazar, MS 1307, fol. 58A.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4751/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 41k

Pour citer cet article

Référence papier

Maryse Bideault, « Fonds Pascal Coste », in L'iconographie du Caire dans les collections patrimoniales françaises, Paris (« Sources »), 2010.

Référence électronique

Maryse Bideault, « Fonds Pascal Coste », in L'iconographie du Caire dans les collections patrimoniales françaises, Paris (« Sources »), 2010, [En ligne], mis en ligne le 11 janvier 2016, consulté le 25 mai 2017. URL : http://inha.revues.org/4751

Droits d’auteur

Tous droits réservés