Navigation – Plan du site

Fonds Normand

Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques Demy, Nantes
p. 173-183

Notes de l’auteur

Entretien avec Frédérique Baron, conservatrice d’État, conservatrice en charge du Service Références et du Service Patrimoine de la Bibliothèque municipale de Nantes Médiathèque Jacques Demy, 18 mai 2010.

Texte intégral

Institution patrimoniale conservant le fonds

1Bibliothèque municipale Médiathèque Jacques-Demy,
15, rue l'Héronnière / 24, quai de la Fosse, BP 44113 NANTES Cedex 1.
Site web : http://www.bm.nantes.fr

Description du fonds

Type de documents ou d'œuvres contenus dans le fonds

2Photographies ; phototypies ; dessins ; aquarelles ; estampes ; calques.

Thématique de l'œuvre

3Couverture géographique : le fonds Normand de Nantes rassemble des œuvres (photographies et œuvres graphiques) relatives à la Méditerranée antique, à la France, l’Italie, la Russie, l’Orient (Constantinople, Scutari, Brousse), l’Égypte (Égypte ancienne et Égypte moderne avec une prédominance de la ville du Caire dans le fonds Paul Normand).

4Sujets : essentiellement du patrimoine monumental mais aussi quelques paysages, portraits, calques des musées de Sicile et d’Italie. En ce qui concerne Le Caire, il s’agit surtout de patrimoine monumental.

Périodes couvertes par le fonds

5Période d'exécution des documents / œuvres : en ce qui concerne la ville du Caire : du milieu du xixe siècle (pour les tirages réalisés par Alfred-Nicolas Normand en 1850 à Rome d’après des négatifs sur papier de Maxime du Camp) jusque 1893 pour les photographies prises par Paul Normand lors de son séjour en Égypte et 1906 pour les photographies acquises par Paul Normand à Paris ou en Égypte.

6Périodes des sujets représentés : en ce qui concerne Le Caire, viie-xixe siècle (d’un des monuments religieux les plus anciens du Caire aux scènes de rue saisies en 1893 par Paul Normand).

Importance matérielle de l'œuvre

7Nombre de pièces : sur un ensemble de 1 070 œuvres relatives à l’Égypte, 986 concernent Le Caire islamique et moderne. Sur ces 986 œuvres (dessins ; aquarelles ; photographies ; photographies rehaussées à l’aquarelle ; phototypies), 704 sont des tirages photographiques de Paul Normand faits d’après ses propres négatifs (album Kait-Bey [Qaytbay]), 72 pièces (Égypte I) ne portant ni nom ni date peuvent être vraisemblablement attribuées à Paul Normand, et 9 œuvres graphiques sont signées de Paul Normand, Joseph-Louis-Achille Joyau (1831-1872) et Narcisse Berchère (1819-1881).

8Nombre de boîtes, cartons etc. : le fonds est actuellement organisé en : deux grandes boîtes avec chemises plastiques (Égypte I et Égypte II) ; une boîte avec l’album originel de Kait-Bey [Qaytbay] (photos prises par Paul Normand en 1893) ; une boîte avec les dessins et aquarelles (dont ceux d’Égypte classés parmi les dessins de France, Allemagne, Italie..). Il convient d’ajouter deux autres boîtes qui conservent les deux albums Égypte I et Égypte II, vidés de leur documentation, et qui sont là pour conserver le souvenir des montages originaux.

Statut juridique de l'œuvre

9Propriété de la Ville de Nantes.

Historique du fonds

Conditions d’entrée dans l’institution patrimoniale

10Legs à la Ville de Nantes en 1945.

11Paul-Louis-Robert Normand (1861-1945), architecte comme son père Alfred-Nicolas Normand (1822-1909), a légué à la Ville de Nantes un ensemble de plus de 4 000 pièces : une bibliothèque d’environ 300 volumes, essentiellement consacrée à l’architecture, des portefeuilles de dessins de monuments, réalisés par Alfred et Paul Normand au cours de leurs voyages ou collectés au cours de leur vie, des albums et des boîtes de photographies et de cartes postales, également rassemblés à l’occasion de voyages, en France mais aussi en Europe et dans le bassin méditerranéen. Le lien entre la famille Normand et la ville de Nantes, qui expliquerait un legs aussi important, reste à établir.

12Acceptant le legs, le conseil municipal de Nantes avait prévu de partager le fonds Normand entre la bibliothèque et l’école d’art. L’École régionale des beaux-arts de Nantes n’a pourtant pas identifié de pièces issues du legs Normand dans ses collections : lors de la création des écoles d’architecture, dans les années 1960, les fonds anciens de dessins avaient généralement rejoint ces nouveaux établissements. Peut-être le fonds de Nantes n’a-t-il pas non plus été partagé, comme prévu initialement, entre la bibliothèque et l’École régionale des beaux-arts.

Appartenances précédentes

13Normand, Paul-Louis-Robert (1861-1945).

Portrait du producteur / auteur

14Deux auteurs en fait : Alfred-Nicolas Normand (1822-1909), architecte et photographe ; Paul-Louis-Robert Normand (1861-1945), architecte et photographe, deuxième fils du premier.

15Alfred-Nicolas Normand, né à Paris le 1er juin 1822, lui-même fils de l’architecte Louis-Éléonor Normand, obtient en 1846, après des études à l’École des beaux-arts, le grand prix de Rome et séjourne à la Villa Médicis à Rome de 1847 à 1851. Il a l’occasion de s’initier à la photographie lors du passage à Rome en avril 1851 de Gustave Flaubert et Maxime du Camp qui, de retour de leur périple en Orient, séjournent à la Villa Médicis où Normand peut voir leur « superbe collection de deux cent cinquante vues ou détails [d’Égypte] ». Il se met aussitôt à les reproduire puis commence à prendre ses propres photographies au daguerréotype. Entre 1851 et 1852, il voyage en Sicile, en Grèce, à Constantinople et dans l’Empire ottoman, rapportant dessins et calotypes.

16De retour à Paris, il accède à la fonction d’inspecteur des travaux de la Ville de Paris et travaille sous la direction de Victor Baltard. La commande importante reçue en 1853 du prince Jérôme, l’édification d’un palais pompéien, avenue Montaigne, lui assure la poursuite d’une brillante carrière avec, entre autres, la construction, en 1878, de l’hôpital-hospice de Saint-Germain-en-Laye.

17En 1861, il est nommé inspecteur général des édifices pénitentiaires et en 1890, membre de l’Institut. Autour de 1885, et souvent à l’occasion de tournées d’inspection des prisons départementales, Alfred Normand reprend ses activités de photographe. Il voyage et photographie la France pittoresque et monumentale, avec une nette prédilection pour les édifices de la fin de la période romane et de la Renaissance. Il photographie aussi l’architecture vernaculaire, les rues, les maisons, les détails de leurs façades au travers de vues lumineuses et poétique. Il voyage en Italie et en Grèce (1886), en Tunisie, en Égypte et au Maroc avec le peintre Félix Barrias (1887), en Russie, en Finlande et au Danemark (1889). Considéré, depuis qu’il a publié Architecture des nations étrangères, étude sur les principales constructions du parc à l’Exposition universelle de Paris (1867) (Paris : A. Morel, 1870), comme un spécialiste de l’architecture orientale, il est chargé de la construction de la rue du Caire et du pavillon de l’Égypte pour l’Exposition universelle de 1889. Auparavant, il avait été rédacteur en chef de la revue Le Moniteur des architectes de 1866 à 1868, et président de la Société centrale des architectes entre 1898 et 1900. Il a également été vice-président de la Société française de photographie où il fut admis en 1888. Il est décédé à Paris le 9 mars 1909.

18En 1946, les Archives photographiques (Médiathèque de l’architecture et du patrimoine) ont reçu en don du docteur Cayla la collection de négatifs au gélatino-bromure d’argent avant de procéder à l’acquisition d’un ensemble de calotypes, en 1975.

19Paul-Louis-Robert Normand, né à Paris en 1861, s’inscrit dans la lignée familiale et embrasse la carrière d’architecte en entrant à l’École des beaux-arts de Paris en 1881 et obtenant en 1891 le deuxième grand prix de Rome mais, privé de séjour à la Villa Médicis pour atteinte de limite d’âge (30 ans), il reçoit néanmoins une bourse de voyage en 1893 qui lui permet, pendant une année, de sillonner le bassin méditerranéen. Les pièces conservées dans le fonds de la Bibliothèque municipale de Nantes permettent de reconstituer certaines étapes de ce voyage qui l’a conduit notamment en Italie et en Égypte. À son retour de voyage, il obtient des prix pour quelques-uns de ses projets. Son travail d’architecte portera surtout sur des commandes d’habitations privées mais aussi sur la prison de Douai. Il meurt le 21 février 1945 à Paris.

20Le fonds relatif au Caire islamique et moderne constitué surtout par Paul-Louis-Robert Normand se caractérise non seulement par le grand nombre de photographies commerciales acquises (ateliers des frères Abdullah, des frères Émile et Hippolyte Béchard, de Félix Bonfils, G. Lékégian, Jean-Pascal Sebah, frères Zangaki, maison Braun mais aussi Felice Beato, Luigi Fiorillo, certaines portant des estampilles de marchands parisiens tels que J. Kuhn, A. C. Champagne) mais aussi par le nombre de photographies d’amateur, prises avec plus ou moins de technique et de réussite par Paul Normand qui annote ses tirages avec des informations relatives aux conditions de prise de vue, et qui, surtout, s’intéresse à un patrimoine monumental cairote moins souvent photographié, ce qu’il réunit dans l’album Kait-Bey [Qaytbay].

Traitement que ce fonds a reçu

Du point de vue matériel

21À l’origine, les documents étaient montés (par Paul Normand lui-même ?) et conservés dans des albums au dos cuir gravé or. L’album renfermant les photographies du Caire islamique portait sur le dos la mention : ÉGYPTE, tome I, Le Caire Art arabe.

22Les deux albums Égypte I et Égypte II, vidés de leur documentation, sont à l’abri dans deux boîtes qui conservent ainsi le souvenir des montages originaux.

23En outre, des pochettes transparentes renferment des photographies de ces montages et conditionnements originels.

24Ce reconditionnement est intervenu après le travail d’étude et d’inventaire de Bénédicte Jarry mené en 2005 dans le cadre de la préparation, à l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques de Lyon (Enssib), du diplôme de conservateur de bibliothèque, sous la direction d’Annie Jacques. Le texte du mémoire et l’inventaire du fonds Normand sont consultables intégralement sur le site de l’Enssib1.

25Aucune intervention de restauration ou de conservation n’a été conduite dans ce fonds. Par rapport aux tirages photographiques « commerciaux » de qualité, les tirages photographiques « amateur » de Paul Normand (certains étant d’ailleurs ratés) se révèlent plus fragiles.

Du point de vue intellectuel

  • 2  Id.

26Un inventaire de ce fonds (à l’exception des 300 ouvrages provenant de la bibliothèque Normand également léguée en 1945) a été établi en 2005 par Bénédicte Jarry dans son diplôme de conservateur de bibliothèque dont le texte est consultable intégralement sur le site de l’Enssib2.

27Concernant le fonds de pièces relatives à L’Égypte, un inventaire détaillé des boîtes (alors albums) Égypte I (245 pièces) et Égypte II (112 pièces) a été dressé. En ce qui regarde l’album Le Caire, Kait Bey [Qaytbay] (704 pièces), seul un inventaire sommaire en a été dressé.

Type de valorisation du fonds

Politique de communication autour du fonds

28Le fonds patrimonial est consultable en salle d’histoire locale de la médiathèque Jacques Demy. Les documents précieux (fonds spécialisés, ouvrages de la réserve et documents graphiques) sont consultables les mardis et vendredis de 13h à 18h30 ou sur rendez-vous auprès du conservateur responsable des collections patrimoniales.

Programmes de valorisation

29Un certain nombre des photographies de voyage réalisées par Alfred-Nicolas et Paul-Louis-Robert Normand ont été numérisées.

Anonyme, Vieille maison caïrote. 236 [Vue prise de l'intérieur de la loggia Radwan bey].

Anonyme, Vieille maison caïrote. 236 [Vue prise de l'intérieur de la loggia Radwan bey].

Nantes, Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques-Demy, FNO A. 03.58.

Jean Pascal Sebah, Le Caire, 50. Mosquée Abou Beker El Ansari [Mosquée Azbak al-Yusufi].

Jean Pascal Sebah, Le Caire, 50. Mosquée Abou Beker El Ansari [Mosquée Azbak al-Yusufi].

Nantes, Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques-Demy, FNO A. 03.68.

Paul Normand, Le Caire, Façade ouest-Partie Sud. Détail inférieur à 10h du matin.

Paul Normand, Le Caire, Façade ouest-Partie Sud. Détail inférieur à 10h du matin.

Nantes, Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques-Demy, Album Kaït Bey [Qaytbay] no 102.

Paul Normand, Le Caire, Salle hypètre Encorbellement des arcs, Angle nord-ouest [Mosquée Qaytbay, salle hypètre, encorbellement des arcs de l'angle nord-ouest].

Paul Normand, Le Caire, Salle hypètre Encorbellement des arcs, Angle nord-ouest [Mosquée Qaytbay, salle hypètre, encorbellement des arcs de l'angle nord-ouest].

Nantes, Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques-Demy, Album Kaït Bey [Qaytbay] no 126.

Paul Normand, Chemein descendant, Mon ânier Hassâne.

Paul Normand, Chemein descendant, Mon ânier Hassâne.

Nantes, Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques-Demy, Album Kaït Bey [Qaytbay] no 155.

Paul Normand, Porte d'une sépulture de famille.

Paul Normand, Porte d'une sépulture de famille.

Nantes, Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques-Demy, Album Kaït Bey [Qaytbay] no 190.

Bibliographie

Saddy Pierre, Alfred Normand, architecte, 1822-1909, catalogue d'exposition (Paris, Hôtel de Sully, 6 mai-9 juillet 1978), Paris : Caisse nationale des monuments historiques et des sites, 1978, 12 p.

Jarry Bénédicte, Les fonds d’architecture dans les bibliothèques publiques : difficultés de traitement et perspectives d’exploitation pour une meilleure valorisation, mémoire d’étude décembre 2005 pour l’obtention du diplôme de conservateur, sous la direction d’Annie Jacques3.

Jarry Bénédicte, « Les fonds d’architecture des bibliothèques publiques », Bulletin des Bibliothèques de France, 2007, no 4, p. 30-354.

Notes

1  http://www.enssib.fr/bibliotheque/documents/dcb/jarry-web.pdf. Consulté le 8 octobre 2015.

2  Id.

3  Id.

4  http://bbf.enssib.fr/. Consulté le 8 octobre 2015.

Table des illustrations

Titre Anonyme, Vieille maison caïrote. 236 [Vue prise de l'intérieur de la loggia Radwan bey].
Crédits Nantes, Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques-Demy, FNO A. 03.58.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4723/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 92k
Titre Jean Pascal Sebah, Le Caire, 50. Mosquée Abou Beker El Ansari [Mosquée Azbak al-Yusufi].
Crédits Nantes, Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques-Demy, FNO A. 03.68.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4723/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Titre Paul Normand, Le Caire, Façade ouest-Partie Sud. Détail inférieur à 10h du matin.
Crédits Nantes, Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques-Demy, Album Kaït Bey [Qaytbay] no 102.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4723/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
Titre Paul Normand, Le Caire, Salle hypètre Encorbellement des arcs, Angle nord-ouest [Mosquée Qaytbay, salle hypètre, encorbellement des arcs de l'angle nord-ouest].
Crédits Nantes, Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques-Demy, Album Kaït Bey [Qaytbay] no 126.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4723/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Titre Paul Normand, Chemein descendant, Mon ânier Hassâne.
Crédits Nantes, Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques-Demy, Album Kaït Bey [Qaytbay] no 155.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4723/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 116k
Titre Paul Normand, Porte d'une sépulture de famille.
Crédits Nantes, Bibliothèque municipale - Médiathèque Jacques-Demy, Album Kaït Bey [Qaytbay] no 190.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4723/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 99k

Pour citer cet article

Référence papier

Maryse Bideault, « Fonds Normand », in L'iconographie du Caire dans les collections patrimoniales françaises, Paris (« Sources »), 2010, p. 173-183.

Référence électronique

Maryse Bideault, « Fonds Normand », in L'iconographie du Caire dans les collections patrimoniales françaises, Paris (« Sources »), 2010, [En ligne], mis en ligne le 11 janvier 2016, consulté le 18 août 2017. URL : http://inha.revues.org/4723

Droits d’auteur

Tous droits réservés