Navigation – Plan du site

Bourgoin, architecte : la Rue du Caire

Mercedes Volait
p. 36-37

Texte intégral

  • 1  Alphonse Delort de Gléon, L’Architecture arabe des Khalifes d’Égypte à l’Exposition universelle de (...)

« La Rue du Caire n’est pas une restitution exacte, mais j’ai fait tous mes efforts pour inventer le moins possible et rester dans l’interprétation d’une sincérité absolue.1 »

  • 2  Lettre de Jules Bourgoin à Eugène Guillaume, 10 mai 1878. Paris, Archives nationales, AJ52 840.
  • 3  Lettre de Théophile Homolle au sous-secrétaire d’État des beaux-arts, 6 mars 1911. Paris, Archives (...)

1Les travaux de Bourgoin ne tendaient dans son esprit « à aucune application immédiate2 ». Son nom est cependant associé à plusieurs réalisations d’architecture orientaliste. Le salon à l’ottomane installé en 1884 par le baron Alphonse Delort de Gléon en son hôtel parisien du 18 rue de Vézelay bénéficia de son expertise. « Le baron avait été assisté dans l’aménagement intérieur de son salon par le maître incontesté de la décoration musulmane, M. Bourgoin », rapporte un contemporain3. L’idée d’en publier l’agencement fut un temps caressée par l’architecte, à en croire le projet d’ouvrage Un salon arabe à Paris dont le sommaire figure dans ses archives. Celles-ci conservent également une esquisse qui paraît se rapporter à la création d’une galerie orientaliste dans un intérieur parisien (fig. 16.1).

2Trois autres dessins du fonds, portant des annotations de la main de Bourgoin, ne sont autres qu’un projet de plan et d’élévations (fig. 16.2) pour la Rue du Caire que fait construire Delort de Gléon à l’Exposition universelle de 1889 à Paris. Confiée à un jeune contrôleur des travaux diocésains, Lucien Gillet, attaché à la direction générale des travaux, la réalisation, qui a été abondamment commentée, peinte et photographiée (fig. 16.3), diffère sensiblement de cet avant-projet, mais inclut certains des édifices historiques qu’il proposait de reproduire, telle la façade de la mosquée al-Chawâzliyya (1168 H./1754). Cette copie jouxte un minaret (fig. 16.4) qui est, pour sa part, une citation littérale de celui, réduit d’un étage, de la mosquée sépulcrale de Qâytbây (876-878 H./1472-1474), qui représentait alors l’archétype du style arabe. Pour parvenir à une reconstitution la plus fidèle possible, Delort eut recours à de très nombreux moulages d’ornements cairotes des xve-xviiie siècles qui furent par la suite offerts au musée de Sculpture comparée du Trocadéro. La « vérité scrupuleuse » de la Rue qui frappa tant d’esprits en son temps reflète aussi la science profonde des monuments du Caire acquise par Bourgoin – dont Delort de Gléon cite explicitement le Précis en préparation, même si la nature exacte de sa contribution à cette réalisation n’est pas connue.

Fig. 16.1. Jules Bourgoin, Galerie orientaliste, s. d.

Fig. 16.1. Jules Bourgoin, Galerie orientaliste, s. d.

Paris, Bibliothèque de l’INHA, collections Jacques Doucet (Archives 67).

Fig.16.2. Esquisse d’une élévation de la Rue du Caire à l’Exposition universelle de 1889.

Fig.16.2. Esquisse d’une élévation de la Rue du Caire à l’Exposition universelle de 1889.

Paris, Bibliothèque de l’INHA, collections Jacques Doucet (Archives 67).

Fig.16.3 et 16.4. Vues de la Rue du Caire à l’Exposition universelle de 1889. Alphonse Delort de Gléon, L’architecture arabe des Khalifes d’Égypte à l’Exposition universelle de Paris en 1889. La Rue du Caire, Paris : E. Plon, Nourrit, 1889, pl. 24 et pl. 14.

Fig.16.3 et 16.4. Vues de la Rue du Caire à l’Exposition universelle de 1889. Alphonse Delort de Gléon, L’architecture arabe des Khalifes d’Égypte à l’Exposition universelle de Paris en 1889. La Rue du Caire, Paris : E. Plon, Nourrit, 1889, pl. 24 et pl. 14.

Paris, Bibliothèque de l’INHA, collections Jacques Doucet (4 C 1380).

Paris, Bibliothèque de l’INHA, collections Jacques Doucet (4 C 1380).

Notes

1  Alphonse Delort de Gléon, L’Architecture arabe des Khalifes d’Égypte à l’Exposition universelle de Paris en 1889. La Rue du Caire, Paris : E. Plon, Nourrit, 1889, p. 9.

2  Lettre de Jules Bourgoin à Eugène Guillaume, 10 mai 1878. Paris, Archives nationales, AJ52 840.

3  Lettre de Théophile Homolle au sous-secrétaire d’État des beaux-arts, 6 mars 1911. Paris, Archives des musées nationaux, M8 (1914, 9 mars).

Table des illustrations

Titre Fig. 16.1. Jules Bourgoin, Galerie orientaliste, s. d.
Crédits Paris, Bibliothèque de l’INHA, collections Jacques Doucet (Archives 67).
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4581/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 672k
Titre Fig.16.2. Esquisse d’une élévation de la Rue du Caire à l’Exposition universelle de 1889.
Crédits Paris, Bibliothèque de l’INHA, collections Jacques Doucet (Archives 67).
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4581/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 336k
Titre Fig.16.3 et 16.4. Vues de la Rue du Caire à l’Exposition universelle de 1889. Alphonse Delort de Gléon, L’architecture arabe des Khalifes d’Égypte à l’Exposition universelle de Paris en 1889. La Rue du Caire, Paris : E. Plon, Nourrit, 1889, pl. 24 et pl. 14.
Crédits Paris, Bibliothèque de l’INHA, collections Jacques Doucet (4 C 1380).
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4581/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 524k
Crédits Paris, Bibliothèque de l’INHA, collections Jacques Doucet (4 C 1380).
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/4581/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 383k

Pour citer cet article

Référence papier

Mercedes Volait, « Bourgoin, architecte : la Rue du Caire », in Jules Bourgoin (1838-1908). L'obsession du trait, Paris, Institut national d'histoire de l'art (« Les catalogues d'exposition de l'INHA »), 2012, p. 36-37.

Référence électronique

Mercedes Volait, « Bourgoin, architecte : la Rue du Caire », in Jules Bourgoin (1838-1908). L'obsession du trait, Paris, Institut national d'histoire de l'art (« Les catalogues d'exposition de l'INHA »), 2012, [En ligne], mis en ligne le 07 janvier 2013, consulté le 26 juin 2017. URL : http://inha.revues.org/4581

Auteur

Mercedes Volait

Directeur de recherche au CNRS, directeur d'InVisu (CNRS/INHA).

Articles du même auteur

Droits d’auteur

Tous droits réservés