Navigation – Plan du site

Préambule

Antoinette Le Normand-Romain

Dédicace

À la mémoire d’Antoine Schnapper (1933-2004), qui nous a révélé les liens qui unissent le collectionneur et l’antiquaire.

Texte intégral

1Pourquoi l’archéologie à l’Institut national d’histoire de l’art ? Une première raison est que Jacques Doucet, le grand mécène à qui nous devons la Bibliothèque d’art et d’archéologie, voyait dans les deux disciplines les deux branches d’un même savoir. Même si les méthodes de l’histoire de l’art et de l’archéologie ont divergé au fil du temps, il est clair que la bibliothèque a toujours été et demeure un instrument indispensable à leur développement. En parcourant les étapes de la redécouverte de l’Antiquité, depuis l’âge de raison jusqu’au xixe siècle, la présente exposition entend guider le visiteur dans les arcanes méconnues de la science antiquaire qui a précédé l’histoire de l’art et l’archéologie au sens moderne du terme. La seconde raison de cette entreprise est que le site Richelieu, qui accueille aujourd’hui la Bibliothèque d’art et d’archéologie, abrite les incomparables richesses des départements spécialisés de la Bibliothèque nationale de France, dont celui des Monnaies, médailles et antiques est l’un des plus remarquables. Et c’est grâce à la générosité de la Bibliothèque nationale de France – dont je tiens à remercier chaleureusement ici le président, Monsieur Bruno Racine, et les conservateurs engagés dans ce projet – que nous pouvons présenter au visiteur non seulement des livres et des documents d’archives qui illustrent le développement de la science antiquaire en France, mais aussi d’admirables objets collectés par des générations d’érudits et de savants qui jetèrent les bases de l’archéologie moderne. L’exposition est ainsi un témoignage des liens qui unissent la vénérable institution de la rue de Richelieu et le jeune Institut national d’histoire de l’art. Gageons qu’elle aurait suscité l’enthousiasme de Jacques Doucet.

Pour citer cet article

Référence papier

Antoinette Le Normand-Romain, « Préambule », in Histoires d'archéologie. De l'objet à l'étude, Paris, Institut national d'histoire de l'art (« Les catalogues d'exposition de l'INHA »), 2009.

Référence électronique

Antoinette Le Normand-Romain, « Préambule », in Histoires d'archéologie. De l'objet à l'étude, Paris, Institut national d'histoire de l'art (« Les catalogues d'exposition de l'INHA »), 2009, [En ligne], mis en ligne le 26 janvier 2011, consulté le 29 juin 2017. URL : http://inha.revues.org/2757

Auteur

Antoinette Le Normand-Romain

Directeur général de l’INHA

Articles du même auteur

Droits d’auteur

Tous droits réservés