Navigation – Plan du site
Histoire de l'architecture et mise en valeur du patrimoine : pour un dialogue entre restaurateurs et économistes – History of Architecture and valorizing Heritage: discussions between Heritage specialists and economists

Conclusion : inventaire des questions mentionnées au cours de l'atelier à propos de la réhabilitation des centres urbains historiques dans un contexte de développement économique

Christine Mengin

Texte intégral

1Cet inventaire, établi à partir des interventions et des questions/remarques des collègues ayant participé à l’atelier, a pour objectif d'établir la liste des rubriques qu'il conviendrait de documenter pour alimenter les cas d'étude nourrissant notre approche. Cet inventaire des questions a vocation à concerner tous les types d'économie.

2Deux questions dominent : à quelles conditions la mise en valeur d'un centre urbain historique constitue-t-elle un investissement durable ? Comment combiner respect d'un bâti remarquable et mieux-être des habitants ?

Analyse patrimoniale

3Éléments d'histoire de la ville

4Éléments d'histoire du/des quartier(s) concerné(s)

5Analyse de la trame urbaine

6Inventaire des édifices en place

7y a-t-il eu une/des étude(s) patrimoniale(s) ? date ? auteur ?

8quel type de sources documentaires ont-elles pu être utilisées ?

9rapport architecture monumentale/architecture civile

10analyse architecturale (typo-morphologique, substance bâtie)

11état de conservation (transformations…)

12usage actuel

Outils de conservation

13reconnaissance (inscription/classement, local, national, international) ?

14quelle capitalisation des données rassemblées ?

15sont-elles accessibles ?

16évaluation du cadre juridique : quelles sources de droit ?

17quels sont les acteurs institutionnels concernés ?

18y a-t-il un plan de sauvegarde du périmètre ?

19du personnel qualifié ?

Analyse socio-économique

20quelle est la structure de la population ?

21quelles sont les activités économiques ?

22s'agit-il d'une population en situation de pauvreté ? selon quels critères ? ceux de la Banque mondiale ? d'autres critères ?

23quelle lecture (mesure ?) du processus d'appauvrissement proposer ?

24ressources potentielles du quartier

25existe-t-il des projets de développement économique (municipaux, régionaux, autres) ?

26existe-t-il des possibilités de micro-crédit ?

27quel équipement touristique ?

28quel potentiel touristique ?

29nombre/répartition des visiteurs à l'heure actuelle

30nombre de lits d'hôtellerie

Analyse institutionnelle

31acteurs institutionnels :

32administration centrale : ministères concernés

33région/État : élus, administration

34municipalité : élus, administration

35répartition des compétences entre les trois niveaux ?

36structuration de l'administration du patrimoine

37agences d'aménagement

38questions de gestion/de gouvernance

39reconnaissance du lieu par les autorités (= implantation d'édifices politiques/de services publics)

40quelle volonté politique en matière de développement économique ?

41quelle volonté politique en matière de conservation/mise en valeur du patrimoine ?

Dans la perspective du projet de réhabilitation

42quelle est l'image du quartier/de la ville ? dans la ville/dans la région/dans le pays/sur le plan international ?

43quelle sensibilité des habitants au tissu historique ?

44quel intérêt pour l'habitant d'une restauration du tissu historique ?

45statut de la propriété foncière ?

46structure de prêt (banques spécialisées dans l'habitat ?)

47quelles possibilités de garantie ?

48y a-t-il des perspectives de mécanismes incitatifs (fiscaux…) ?

49quels outils de mobilisation des habitants ?

50existence d'associations ?

51quelles pratiques coutumières ?

52y a-t-il des projets d'aménagement urbain concernant le secteur ?

Pour mettre sur pied le programme d’intervention

53comment procéder à un diagnostic local ?

54comment traiter un périmètre urbain ? globalement ? maison par maison ? en identifiant les points où converge la communauté ?

55de quelle façon envisager la démarche de restauration comme une démarche sociale ?

56comment mettre en œuvre une méthodologie participative impliquant la société civile ?

57Les choix de restauration :

58quelles interventions prioritaires ? (toitures ? monuments ?)

59comment justifier le choix de l'objet/l'ensemble à restaurer/sur la valeur d'ancienneté/de remémoration/de contemporanéité/de nouveauté ?

60quelles lignes directrices fixer pour la restauration ?

61comment en profiter pour documenter l'état actuel du bâti ?

62faut-il masquer les interventions ? les rendre visibles ?

63quelles méthodes employer pour la restauration ?

64faut-il qu'elle soit réversible ?

65comment  garantir qu'elle soit stable ?

66quels matériaux employer pour la complétion d'un édifice ?

67comment traiter la question de l'authenticité de la substance bâtie ?

68comment définir le « minimum nécessaire » ?

69chantiers-écoles pour les métiers du bâtiment ? ouverts aux habitants ?

La visibilité

70signalétique ?

71parcours thématiques dans la ville

Garantir la pérennité de la réhabilitation

72quel contrôle sur l'adaptation des nouvelles constructions à l'environnement ?

73comment éviter les opérations dénaturant l'ensemble urbain ?

74sensibilisation des aménageurs ?

75sensibilisation des architectes et urbanistes ?

76formation d'artisans/intervenants spécialisés

77quelle structure de gestion ?

78le projet ambitionne-t-il un classement patrimonial ?

79comment présente-t-il les critères de protection (pour villes du patrimoine mondial : concentration de monuments, paysage culturel… ?)

La revitalisation au bénéfice des habitants

80quels risques pour la population (déplacement, impact de la transformation du cadre de vie, de l'amélioration des logements) ?

81comment appréhender la question de l'augmentation du confort parallèlement à la restauration ?

82comment développer/stabiliser les ressources économiques de la population ?

83quelles ressources sont disponibles ?

84quid des incitations fiscales ?

85évaluation de la demande : y a-t-il une clientèle solvable concernée ?

86comment mettre en place des indicateurs qui ne soient pas trompeurs ?

87retombées économiques et non seulement touristiques, mais complémentaires au tourisme

88valoriser la vie économique du centre urbain, plus attirante qu'une ville désertée

Mesurer l'investissement nécessaire

89quel calcul coût-bénéfice ?

90comment mesurer la valeur économique (usage direct, indirect ; non usage : valeur d'option, d'existence, de transmission/évaluation contingente)

91quelle « disposition à payer » de la population ?`

92quel seuil de rentabilité ?

93quelle anticipation de la « plus-value culturelle » dans le retour sur investissement ?

94quel montant d'un prêt ?

95sur quel terme (court/moyen/long) estimer la rentabilité attendue ?

96Tourisme

97quelle estimation de l'accroissement de l'activité touristique ?

98quelle estimation de l'accroissement de la charge touristique ?

99doit-on craindre une érosion touristique ?

100calculer les retombées économiques du développement du tourisme

101comment améliorer l'accessibilité en termes de transport ?

102comment étendre la fréquentation des monuments historiques à la ville ancienne dans son ensemble ?

103comment satisfaire la curiosité envers une architecture populaire qu'on ne peut pas visiter ?

104comment mettre en valeur l'ambiance d'une ville, à laquelle le touriste étranger est sensible ?

105comment contribuer au compte rendu dans les guides touristiques de la façon dont l'architecture ordinaire a été construite ? le site historiquement aménagé ?

106comment garantir l'ouverture au public des monuments ?

107comment sensibiliser à l'architecture plus récente ?

Partenariats

108trouver des partenaires financiers locaux, afin que le projet soit localement approprié

109s'assurer du feed back immédiat des autorités politiques

110appropriation du patrimoine moteur pour lancer des actions de réhabilitation

111identifier et s'appuyer sur des interlocuteurs institutionnels fiables (ni corruption, ni mauvaise gestion)

Bilan : quels critères d’évaluation

112comment mesurer le succès de l'opération = quel cadre d'analyse de l'impact des opérations de mise en valeur ?

113quel équilibre initiatives privées/action collective ?

114les collectivités locales sont-elles parvenues à faire respecter la législation, à dégager des ressources ?

115la réhabilitation sera-t-elle durable ?

116comment le projet s'inscrit-il dans une démarche globale de développement humain, caractérisée par la priorité donnée à l'emploi, à l'éducation, à la santé ?

117la population a-t-elle participé à la définition du projet ?

118les résultats sont-ils bénéfiques pour la population ?

119quel impact en matière d'emploi ? en matière de formation ? en matière de gestion ? en matière d'amélioration de la santé ?

120la population a-t-elle été maintenue sur place ?

121quelle répartition des bénéfices en matière de revenu et de bien-être ?

122quel impact en matière d'image de la ville/du territoire ? comment mesurer cette amélioration ?

123la structure de gestion mise en place résiste-t-elle à l'instabilité des équipes municipales ?

124le patrimoine urbain est-il devenu espace de rencontre, de consensus, de démocratie ?

125quels enseignements tirer des projets non exécutés ?

126Comment parvenir à une définition commune des objectifs en termes de développement d'un projet de mise en valeur d'un centre urbain patrimonial ?

127Comment convaincre que la restauration est un investissement ?

128Peut-on parler de projet de développement patrimonial ?

Pour citer cet article

Référence papier

Christine Mengin, « Conclusion : inventaire des questions mentionnées au cours de l'atelier à propos de la réhabilitation des centres urbains historiques dans un contexte de développement économique », in Repenser les limites : l'architecture à travers l'espace, le temps et les disciplines, Paris, INHA (« Actes de colloques »), 2005.

Référence électronique

Christine Mengin, « Conclusion : inventaire des questions mentionnées au cours de l'atelier à propos de la réhabilitation des centres urbains historiques dans un contexte de développement économique », in Repenser les limites : l'architecture à travers l'espace, le temps et les disciplines, Paris, INHA (« Actes de colloques »), 2005, [En ligne], mis en ligne le 03 novembre 2008, consulté le 28 avril 2017. URL : http://inha.revues.org/1690

Auteur

Christine Mengin

Christine Mengin, maître de conférences en histoire de l’architecture, Université de Paris I, prépare une habilitation à diriger des recherches sur le thème « aide au développement et patrimoine architectural ». Directrice de la filière de Conception et mise en œuvre de projets culturels (1994-1997), enseignante dans le cadre du DESS « Histoire et gestion du patrimoine culturel » (1993-1998), directrice de l'U.F.R. d'Histoire de l'art et archéologie de l'Université de Paris I (1998- 2000), conseillère technique du ministre de la Recherche pour les sciences humaines et sociales (2000-2001) ; délégation CNRS (2001-2003), Visiting Senior Fellow, CASVA (National Gallery, Washington D.C., juin-juillet 2004).

Articles du même auteur

Droits d’auteur

Tous droits réservés