Navigation – Plan du site
Limites disciplinaires

Le corps, une approche anthropologique de l’architecte

Laurent Baridon

Résumé

L’histoire des pratiques et des acteurs de l’architecture doit recourir aux sciences humaines et sociales pour ouvrir à des champs disciplinaires connexes. La sociologie et plus encore l’anthropologie fournissent des outils et des notions pour étudier les mythes fondateurs qui déterminent tant les pratiques artistiques que leur inscription dans le champ social et politique. La notion de corps, fréquemment invoquée dans la théorie et la pensée architecturales comme dans les productions visuelles qui en dépendent, a permis aux architectes de penser la construction de leur statut professionnel et social, mais aussi leur mode d’intervention dans la société. L’approche anthropologique, étendue à l’histoire de l’architecture, devrait permettre de repenser l’ensemble des processus à l’œuvre dans la conception et la pratique architecturales.

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Baridon, « Le corps, une approche anthropologique de l’architecte », in Repenser les limites : l'architecture à travers l'espace, le temps et les disciplines, Paris, INHA (« Actes de colloques »), 2005.

Référence électronique

Laurent Baridon, « Le corps, une approche anthropologique de l’architecte », in Repenser les limites : l'architecture à travers l'espace, le temps et les disciplines, Paris, INHA (« Actes de colloques »), 2005, [En ligne], mis en ligne le 02 novembre 2008, consulté le 28 avril 2017. URL : http://inha.revues.org/1582

Auteur

Laurent Baridon

Université Marc Bloch-Strasbourg II, France

Droits d’auteur

Tous droits réservés