Navigation – Plan du site
Styles et périodisation : méthodes croisées dans l'approche de l'architecture des XVIIIe et XIXe siècles – Styles and periodisation: inter-related methodologies for understanding 18th and 19th Centuries Architecture

Une option stylistique minoritaire : le néo-arabe, à travers l’architecture des halles métalliques en Espagne au XIXe siècle

Esteban Castañer Muñoz

Texte intégral

1L’analyse du corpus des halles métalliques espagnoles d’inspiration arabisante permet de constater que ce choix fut, tout au long de la période considérée (1860 environ-1925), minoritaire, mais en même temps chargé de signification. Une telle option, dans sa continuité mais aussi dans sa diversité et ses évolutions, traverse des périodes de la culture architecturale espagnole distinctes et interpelle les catégories stylistiques conventionnelles.

2Fig.1 : Marché Atarazanas, Málaga, 1875-1879, Joaquin Rucoba architecte, façade principale, © Esteban Muñoz Castañer.

3L’utilisation, souvent arbitraire, de ces catégories par l’historiographie consacrée aux halles est à confronter avec la richesse des contenus et avec la précision des nuances apportées par certaines sources documentaires contemporaines des réalisations architecturales. Cette comparaison permet d’opposer des notions topiques et ambiguës à des vrais « modèles d’intention ». Dans le contexte espagnol, la mise en question des catégories stylistiques établies est soumise à deux circonstances spécifiques.

Fig. 2 : Marché Atarazanas, Málaga, 1875-1879, Joaquin Rucoba architecte, façade latérale, détail, © Esteban Muñoz Castañer.

4D’une part, l’historiographie récente a montré à quel point la distinction entre une culture architecturale romantique, historiciste ou éclectique en Espagne paraît hasardeuse, voire artificielle. D’autre part, la diversité chronologique et géographique des rythmes de l’histoire espagnole de la période est venue relativiser un peu plus les limites entre les courants du goût caractéristiques du milieu du XIXe siècle et ceux de la « fin du siècle ».

Fig. 3 : Marché Lanuza, Saragosse, 1900-1903, Félix Navarro, porte de la façade latérale, © Esteban Muñoz Castañer.

5Le choix des répertoires néo-arabes a, du moins en partie, une justification d’ordre typologique : la halle moderne fut identifiée aux grands espaces publics consacrés au commerce tout au long de l’histoire, dont le souk du monde arabe. La littérature spécialisée d’architecture en Espagne avait déjà sanctionné l’association des répertoires stylistiques hérités du monde arabe avec les architectures commerciales : Folch i Brossa dans son recueil de modèles d’architecture Vignola de los artistas (1864) proposait un modèle de boutique au répertoire stylistique arabisant. D’autres typologies –quelques fois les gares et surtout les Arènes- firent aussi l’objet d’associations similaires.

6Fig. 4 : Marché Lanuza, Saragosse, 1900-1903, Félix Navarro, chapiteau métallique de la façade, latérale, © Esteban Muñoz Castañer.

7Dans l’architecture espagnole en général, et dans celle des halles en particulier, le choix de répertoires arabisants est paradoxal dans la mesure où il témoigne de deux attitudes apparemment contradictoires : d’une part, le souci d’altérité culturelle, d’exotisme évocateur qui relève d’une culture occidentale cosmopolite ; d’autre part, la quête identitaire de redécouverte et d’affirmation des traditions autochtones.

Table des illustrations

URL http://inha.revues.org/docannexe/image/1239/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 12k
Légende Fig. 2 : Marché Atarazanas, Málaga, 1875-1879, Joaquin Rucoba architecte, façade latérale, détail, © Esteban Muñoz Castañer.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/1239/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 12k
Légende Fig. 3 : Marché Lanuza, Saragosse, 1900-1903, Félix Navarro, porte de la façade latérale, © Esteban Muñoz Castañer.
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/1239/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 24k
URL http://inha.revues.org/docannexe/image/1239/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 8,7k

Pour citer cet article

Référence papier

Esteban Castañer Muñoz, « Une option stylistique minoritaire : le néo-arabe, à travers l’architecture des halles métalliques en Espagne au XIXe siècle », in Repenser les limites : l'architecture à travers l'espace, le temps et les disciplines, Paris, INHA (« Actes de colloques »), 2005.

Référence électronique

Esteban Castañer Muñoz, « Une option stylistique minoritaire : le néo-arabe, à travers l’architecture des halles métalliques en Espagne au XIXe siècle », in Repenser les limites : l'architecture à travers l'espace, le temps et les disciplines, Paris, INHA (« Actes de colloques »), 2005, [En ligne], mis en ligne le 01 juillet 2009, consulté le 27 avril 2017. URL : http://inha.revues.org/1239

Droits d’auteur

Tous droits réservés